The Ellen G. White Web SiteLe Site Web Ellen G. White
Tenez-vous Informé des dernières Recherches sur Ellen White

Beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. 1 Jean 4:1

"Ces livres...apporteront les éléments de l'investigation"

 

  Accueil   Porte Fermée   Visions   1844   Top 7   Plagiat   Santé   Articles   Lettres   FAQ   Rercherche   Commande


Vous êtes Juge :
Madame White passe t-elle les
 épreuves bibliques d'un Prophète ?

 

 

TEST N°1 : Les Prophéties doivent s'accomplir

Quand le prophète parlera au nom de l’Eternel, et que la chose n’aura pas lieu et n’arrivera pas, c’est cette parole-là que l’Eternel n’a pas dite ; le prophète l’a dite présomptueusement, tu n’auras pas peur de lui. Deut. 18:22

 

Madame White fit relativement peu de prédictions, mais elle en fit suffisamment pour que nous examinions si oui ou non elle échoua. Souvenez-vous, un vrai prophète de Dieu ne fera jamais une fausse prédiction, pas même UNE.

 

Prédiction N°1 : Jésus reviendra en Juin 1845

Lucinda Burdick et Ellen Harmon [White] étaient des amies proches au milieu des années 1840. Madame Burdick, femme de pasteur, eut beaucoup d'occasions d'entendre les prophéties de Madame White. (Pouvez-vous faire confiance à Lucinda Burdick? Cliquez ici.) Ce qui suit est le témoignage de Madame Burdick, témoin oculaire d'une prophétie que fit Madame White :

"Durant l'année 1845, j'ai rencontré Mademoiselle Ellen G. Harmon à plusieurs reprises, chez mon oncle dont la maison se trouvait au sud de Windham dans le Maine. La première de ces réunions se tint au mois de mai, lorsque je l'entendis déclarer que Dieu lui avait révélé que Jésus-Christ reviendrait sur cette terre en juin, le mois suivant". (Lucinda Burdick, lettre notariée publiée à Limboline)

Réussite ou échec ? Echec !

Ellen Harmon a dit que "Dieu lui avait révélé" que Jésus reviendrait en juin de 1845. C'est un échec absolu. Nous pourrions simplement arrêter ici, et discerner sans un seul doute que selon Deut.18:22, nous n'avons rien à craindre de cette prétendue prophète. Preuve est faite qu'elle se trompait, montrant ainsi qu'elle ne parlait pas de la part de Dieu. Mais si cela ne constitue pas une preuve suffisante pour vous, allons plus loin...

Prédiction N°2 : Jésus reviendra en Septembre 1845

Madame Burdick déclare encore :

"Durant la saison où l'on prépare le foin, je l'ai rencontrée de nouveau dans le même lieu en compagnie de James White, et j'entendis mon oncle l'interroger au sujet de l'échec du Seigneur à apparaître en juin, conformément à ses visions. Elle répliqua qu'on lui avait parlé la langue de Canaan qu'elle ne comprenait pas, mais qu'elle était depuis, venue à comprendre que Christ reviendrait en septembre, à la seconde pousse de l'herbe, au lieu de la première". (Ibid.)

Réussite ou échec ? Echec !

Christ est-il revenu en septembre de 1845 ? Manifestement pas. Autre échec évident.

Prédiction N°3 : Les Whites doivent être jetés en Prison en 1846

Madame Burdick témoigne encore sous serment, des déclarations faites par Ellen White en 1846 :

"Un jour, étant en chemin vers la région de l'Est du Maine, elle vit qu'ils devraient avoir de gros ennuis avec les méchants, et être mis en prison, etc. Ils racontaient ceci dans les églises qu'ils traversaient. Une fois de retour, ils dirent qu'ils avaient vécu des moments glorieux. Des amis demandèrent s'ils avaient eu quelque souçi avec les méchants ou la prison? Ils répliquèrent : 'Non, rien du tout' Dans toutes les églises, des gens commençèrent bientôt à ouvrir les yeux, et prirent résolument position contre ses visions" (Ibid.)

Réussite ou échec ? Echec !

Il est évident que les mêmes gens à qui elle raconta sa vision, pensaient qu'elle décrivait un emprisonnement imminent qui surviendrait lors de leur voyage vers l'Est. Il est clair à partir des faits que : (1) les gens leur demandaient précisément à propos de cet emprisonnement, quand ils rentreraient ; et (2) lorsqu'ils constatèrent qu'il n'y avait eu aucun emprisonnement, ils prirent résolument position contre ses visions. Cette prophétie manquée avait suffi à convaincre les gens des églises du Maine, qu'elle était faux prophète, et cela devrait être suffisant pour nous en convaincre aujourd'hui !

 

Prédiction N°4 : La Grande Peste qui n'arriva jamais

En 1849, Madame White écrivait ces mots inoubliables :

"Ce que nous avons vu et entendu de la peste [de 1849], n'est que le début de ce que nous allons voir et entendre. Bientôt les morts, et la mort, seront tout autour de nous". (Present Truth, Sept. 1849).

Réussite ou échec ? Echec !

La "peste" qu'elle décrivait s'avérait être un phenomène local, et non un signe de la fin imminente du monde. Peu de temps après que cette prophétie fut rédigée, la peste cessa, et les Etats-Unis entrèrent dans une période de paix et de prospérité qui perdurèrent de nombreuses années. Elle avait dit que " les morts, et la mort, seront tout autour de nous". Que signifie bientôt ? C'était il y a plus de 150 ans ! Elle disait que les morts seraient autour de "nous", ce qui l'inclut elle-même. Elle voulait dire que les morts seront autour d'elle. Cela n'est jamais arrivé de son vivant. Autre manquement prophétique.

Prédiction N°5 : La venue de Jésus se compte en "mois"

En 1850, la Soeur White rapporta ce que son ange lui avait dit :

"Mon ange accompagnateur dit : 'Le Temps est presque fini. Préparez-vous, préparez-vous, préparez-vous !' . . . maintenant le temps est presque achevé. . . et ce que nous avons mis des années à apprendre, ils devront l'apprendre en quelques mois" (Early Writings, pp.64-67)

Réussite ou échec ? Echec !

Le contexte de cette déclaration est indéniable. Les nouveaux convertis devront apprendre les doctrines en "quelques mois" parce que "maintenant le temps est presque achevé". La réduction du temps de formation ne vient pas de ce que les nouveaux convertis sont plus doués que les anciens, ni que les Adventistes ont développé un cycle de formation accéléré. Non, le contexte laisse clairement apparaître la raison pour laquelle ils devaient apprendre rapidement : "le temps est presque fini".

Quelle est votre définition de l'expression "quelques mois" ? Trois? Cinq? Eh bien, cela fait environ 1840 mois que Madame White a assuré qu'il restait seulement "quelques mois". Certainement qu'elle disait ne plus rester "d'années", car elle dit que ce que les autres ont mis des "années" à apprendre, les récents convertis devront l'apprendre en seulement quelques "mois".  C'est donc encore un autre échec.

Prédiction N°6 : Certains présents à la Conférence de 1856 verront revenir Jésus

Contrairement aux déconvenues précédentes, celle-ci retient une attention particulière car elle a été publiée dans les "Témoignages pour l'Eglise" et beaucoup de gens l'ont lu. En 1856, tandis qu'elle participait à une conférence de l'Eglise, Madame White eut une 'vision' :

"Il me fut montré l'assistance présente à la Conférence. L'Ange dit : 'Certains seront mangés par les vers, certains seront sujets aux sept dernières plaies, certains seront vivants et resteront sur Terre, pour être transmutés lors de la venue de Jésus.'" Testimonies, Vol. 1, p.131

Réussite ou échec ? Echec !

Tout le monde présent à cette conférence est mort depuis des générations, pas un seul d'entre-eux n'est resté "vivant" et "sur Terre pour être transmuté lors de la venue de Jésus". Après cette prophétie complètement ratée, l'Eglise se trouva dans un dilemme, ne sachant que faire avec cette déclaration. Il fut finalement décidé de la considérer comme " prophétie conditionnelle", bien qu'il n'y eut aucune condition posée ou sous-entendue dans la prophétie (contrairement aux prophéties bibliques conditionnelles qui s'accompagnent toujours de conditions, explicitement ou implicitement citées dans le passage). C'est le plus épouvantable échec prophétique d'Ellen White.

Prédiction N°7 : La Terre va bientôt se dépeupler

En 1864, Soeur White écrivait :

"La famille humaine fut présentée devant moi, affaiblie. Chaque generation a épuisé ses forces, et toutes les formes de maladie frappent la race humaine... La puissance de Satan croît sur la famille humaine. Si le Seigneur ne venait pas bientôt pour détruire son pouvoir, la Terre serait vite dépeuplée". Testimony #8, p.94, dans Spiritual Gifts III-IV

Réussite ou échec ? Echec !

De nouveau nous trouvons le mot "soon" (vite, bientôt). En 1864 elle disait que la Terre serait "bientôt" dépeuplée. Est-ce arrivé de suite (soon) après 1864 ? Eh bien, vers l'an 1900, la population de la terre s'élevait à 1,6 milliards de gens, aujourd'hui il y en a plus de 6 milliards. Vers 2050 il pourrait y avoir 15 milliards d'habitants sur la planète. Grâce à une meilleure nutrition, aux avancées de la médecine, et à une amélioration des conditions de vie, chaque génération vit plus longtemps, en meilleure santé, est plus résistante, plus grande, etc. Ce n'est rien moins pour Ellen White, qu'un spectaculaire échec.

Prédiction N°8 : L'esclavage va se rétablir dans le Sud des Etats-Unis

Voici une autre infâme prédiction faite par Madame White :

"L'esclavage revivra à nouveau dans les Etats du Sud, car l'esprit de l'esclavage vit encore. Par conséquent, il ne sera pas facile pour ceux qui travaillent parmi les gens de couleur, de prêcher la vérité courageusement et ouvertement, comme ils seraient libres de le faire en d'autres lieux. Même Christ habillait Ses leçons d'images et paraboles, pour parer l'opposition des Pharisiens." (Spalding, Magan Collection, page 21 and 2 MR #153, page 300)

Réussite ou échec ? Echec !

L'esclavage est-il réapparu dans le sud des Etats-Unis ? Non bien sûr ! Depuis la Guerre Civile, c'est un crime fédéral que de pratiquer l'esclavage. L'esclavage est un système dans lequel un être humain s'approprie un autre être humain, et l'esclavage n'a aucun droit personnel au regard de la loi. Ce système a été aboli et ne renaîtra jamais à nouveau. Toute personne peut choisir de vivre et travailler en quelque lieu qu'il souhaite. Grâce à Dieu, l'esclavage est mort et disparu. Pour Madame White, c'est une autre débacle prophétique.

Prédiction N°9 : Les Maîtres d'esclaves vont souffrir les Sept dernières plaies

Ici Madame White prédit que les maîtres propriétaires d'esclaves, feront l'expérience des sept dernières Plaies décrites dans le livre de l'Apocalypse :

"Je vis que les maîtres d'esclaves auront à répondre des âmes de leurs esclaves qui auront été gardés dans l'ignorance... le maître devra endurer les sept dernières plaies, et ensuite se lever à la seconde résurrection, pour souffrir la seconde mort, la plus effroyable" (Early Writings, p.276)

Réussite ou échec ? Echec !

Cette "prophétie" fut donnée dans le contexte de l'esclavage existant alors aux Etats-Unis. Nous avons estimé que les plus anciens maîtres propriétaires d'esclaves aux Etats-Unis, sont morts au début des années 1900, il y a un siècle !

Prédiction N°10 : Un homme malade qui devait guérir

En 1873, le rédacteur de l'édition suédoise de l'Advent Herald, Monsieur C. Carlstedt, tomba gravement malade de fièvre typhoïde. Madame White et d'autres furent appelés à son chevet afin de prier pour lui. Sur le chemin du retour, sortant de la réunion de prière, Madame White fit remarquer que le Seigneur avait été...

"présent avec son pouvoir de restauration pour relever Carlstedt, dont la maladie n'était pas à la mort, mais à la gloire du Fils de Dieu" (Charles Lee, Three Important Questions for Seventh-Day Adventists to Consider)

Réussite ou échec ? Echec !

Charles Lee, qui à cette époque était pasteur adventiste du 7e Jour, se trouvait à la réunion de prière, et fut témoin de la prédiction de Madame White. Tristement, Madame White s'était 'mortellement' trompée. Carlstedt mourut en l'espace d'une semaine après sa déclaration. Une horrible prédiction manquée.

Prédiction N°11 : Les Esprits frappeurs augmenteront

Madame White prétendait avoir vu en vision, donnée par Dieu, les Esprits frappeurs des Sœurs Fox, et d'autres qui devaient se multiplier :

Je vis que bientôt, dire du mal des Esprits frappeurs serait considéré comme blasphème, et qu'ils se répandront de plus en plus, que le pouvoir de Satan augmenterait, et que certains de ses dévoués partisans auront le pouvoir de faire des miracles, et même de faire descendre le feu du ciel, à la vue des hommes. (Early Writings, p.59).

Réussite ou échec ? Echec !

Cette prophétie fut un échec remarqué. Bien que le mouvement spirite soit monté en popularité durant une courte période, au milieu du XIXe siècle, il est mort par la suite. Le mouvement était déjà sur son déclin avant même que les soeurs Fox avouent en 1888, que les frappements étaeint truqués, et après leurs décès dans les années 1890, il continua de décliner. Aujourd'hui, si vous interrogiez n'importe qui sur le "rapping", il penserait que vous lui parlez d'une forme de musique, non d'une forme de communication avec les morts. Le Rapping (esprits frappeurs) a complètement disparu de la conscience du public. Nous n'avons constaté aucune preuve qu'il fut jamais considéré comme un "blasphème de parler à l'encontre des esprits frappeurs". Le mouvement Spirite tout entier s'est éteint dans les années 1920, après qu'Harry Houdini, un magicien populaire, eut démasqué de nombreux médiums en vogue, et convainquit de trucages et fraudes. Pour une discussion plus détaillée sur le Spiritisme, les Soeurs Fox, et le mouvement moderne du New Age, CLIQUEZ ICI.

Une quelconque de ses prédictions s'est-elle réalisée ?

Madame White fit quelques vagues prédictions au sujet de l'aggravation des crimes et de villes devenant davantage polluées. Ce type de prédictions sont difficiles à juger, parce que beaucoup d'autres personnes de son époque ont dit la même chose. Le problème est que si nous considérions comme prophète quiconque a fait de telles prédictions appliquées généralement, alors nous nous retrouverions littéralement avec des milliers de prophètes. De simples prédictions globales sur une aggravation du crime et la pollution, ne confirment pas la prétention d'être prophète. Un prophète doit être jaugé sur des prédictions explicites, et des résultats spécifiques précis.

Au sujet des prédictions contenues dans Le Grand Confit ?

Certains ont suggéré que les prédictions mentionnées dans Great Controversy, telle que la prophétie sur les Etats-Unis, avec le renforcement de l'observance du Dimanche qui semble être passée, prouverait que Madame White est prophète. La vérité est que les Etats-Unis sont loin d'édicter une Loi Nationale du Dimanche. Et que dire des prédictions sur la papauté unie au protestantisme apostat ? Madame White prévient de tout ceci, mais beaucoup d'autres chrétiens non-adventistes exprimaient la même inquiétude durant cette même période. Ce signifie t-il que ces autres personnes sont également prophètes ?

Au sujet du tremblement de terre de San Francisco ?

Madame White a écrit ce qui suit, dans un manuscrit inédit de 1903 :

 

"San Francisco et Oakland sont devenus comme Sodome et Gomorrhe, et le Seigneur va les visiter. En conséquence, d'ici peu, ils vont tomber sous Ses jugements".--Ms 30, 1903.

 

Bien qu'elle n'ait jamais précisé ce que ce "jugement" pouvait être, elle eut raison à 50% sur cette prédiction, car San Francisco fut frappé par un séisme trois ans plus tard, en 1906. Toutefois, Oakland ne fut pas gravement touché. A la surprise générale, Madame White ne s'est jamais donnée aucune peine d'aller avertir personnellement les habitants de San Francisco, de l'imminence du tremblement de terre.

Test N°1 – A vous de décider : Passe ou échoue ?

Nous avons cité onze cas où ses prédictions ont échoué. Souvenez-vous, il suffit seulement d'un échec pour disqualifier un prophète ! Même si nous étions magnanimes et donnions crédit à Madame White pour la prédiction du séisme de San Francisco –bien qu'elle n'ait jamais dit précisément s'il s'agissait d'un "séisme", l'avertissement ayant été seulement rédigé dans un manuscrit, et publié qu'après l'événement ; elle aurait néanmoins fait une prédiction correcte seulement parmi douze, ce qui fait moins de 10%. Cela la placerait au rang des clairvoyants aujourd'hui, qui arrivent à obtenir chance si souvent. Toutefois elle est loin de correspondre aux prophètes bibliques qui étaient justes à 100% du temps. Aux temps de la bible, vous deviez être juste à 100% du temps, sinon vous risquiez de perdre la vie. Sachant cela, il est improbable que Madame White aurait osé se proclamer "l'Esprit de prophétie", aux temps passés de la Bible.

TEST N°2 : Ne peut y avoir de mensonges dans leurs visions

Je vais m’en prendre aux prophètes qui ont des songes fallacieux -Oracle du SEIGNEUR, qui les racontent et qui, par leurs faussetés et leurs balivernes, égarent mon peuple ; Moi, je ne les ai pas envoyés et ne leur ai rien demandé ; ils ne sont d’aucune utilité pour ce peuple -Oracle du SEIGNEUR. Jér.23:32

 

Mensonge N°1: La Porte du Salut est fermée

Dans la période de 1844 à 1850, en un temps où Madame White recevait fréquemment des visions publiques, elle prétendit en de nombreuses occasions avoir vu en vision la Porte du Salut fermée et que les Adventistes n'avaient plus besoin de poursuivre l'œuvre en vue du salut du monde. Otis Nichols, un fervent croyant en Ellen White, écrivit :

Son message était... que notre oeuvre envers les églises de nom et du monde était achevée, et que ce qu'il restait à faire concernait  les gens de la maison spirituelle. --DF 105, Otis Nichols à William Miller, 20 avril 1846.

 

Isaac Wellcome, un pasteur adventiste, atteste :

 

J'étais souvent en meeting avec Ellen G. Harmon et James White en 1844 et '45. Plusieurs fois je l'ai saisie tandis qu'elle tombait à terre, quand quelquefois elle s'évanouissait en raison d'une vision. Je l'ai entendu raconter ses visions de cette époque, plusieurs furent publiées sur des feuillets, ayant pour effet que tous ceux qui n'avaient pas approuvé le mouvement de 1844 étaient perdus, que Christ avait quitté le trône de la miséricorde, et qu'étaient scellés tous ceux qui devaient l'être à jamais, et aucun des autres qui ne pouvaient se repentir. (An Examination of Mrs. Ellen White's Visions, Miles Grant, Boston : publié par le Advent Christian Publication Society, 1877)

 

Les visions de Madame White sur la "porte fermée" eurent le même succès en convainquant les quelques croyants sceptiques, que la porte du Salut [de la Grâce] s'était en effet refermée. Voici un exemple précis de la manière dont Ellen White vit un mensonge en vision (La porte fermée), vision qu'elle raconta ensuite à d'autres personnes, qui acceptèrent à leur tour ce faux enseignement :

 

Etant à Exeter dans le Maine, en meeting avec Israël Dammon, James, et nombreux autres, beaucoup d'entre-eux ne croyaient pas en la porte fermée. Je souffrais énormément au début de la réunion, l'incrédulité semblait tous les habiter. Il y avait là une soeur que l'on disait très spirituelle, elle avait voyagé et avait été un puissant prédicateur la plupart du temps, durant vingt ans ; elle avait été vraiment comme une mère en Israël. Mais une division est apparue dans le groupe, au sujet de la porte fermée ; elle avait une grande compassion, et ne pouvait croire que la porte était fermée. (J'ignorais tout de leurs différends.) Soeur Durben se leva pour parler, je me sentais très, très triste. A la longue, mon âme semblait être à l'agonie, et tandis qu'elle parlait, je me suis sentie aller de ma chaise vers le sol. C'est alors que j'eus une vision de Jésus se levant de Son trône de médiateur, et allant vers le Saint des saints comme Epoux, pour y recevoir Son royaume. Ils étaient tous profondément intéressés par le point de vue, ils dirent tous que c'était entièrement nouveau pour eux. Le Seigneur oeuvrait avec une puissance considérable pour déposer la vérité au foyer et dans leurs coeurs... Quand je sortis de la vision, mes oreilles furent accueillies par les chants et acclamations à haute voix, de Soeur Durben. La plupart d'entre-eux reçurent la vision, et se décidèrent pour la porte fermée. Manuscript Releases Vol. 5, p.97

Réussite ou échec ? Echec !

Les visions de Madame White sur la porte fermée du salut (de la Grâce) persuadèrent ses partisans à croire une fausse doctrine ! Ceci entraina le "peuple de Dieu à errer" et  "ne profita en rien à ces gens". C'est la preuve concrète que Madame White a failli au second test de prophète. (Pour en savoir plus au sujet de la Porte fermée, cliquez ici).

 

Mensonge N°2 : Des gens de grande taille vivent sur Jupiter !

Voici une lettre écrite par Madame Truesdail, une dame Adventiste du 7e Jour, présente lorsque Madame White reçut sa "vision" du système solaire :  

"Soeur White avait une santé très faible, et tandis que des prières étaient présentées en sa faveur, l'Esprit de Dieu se posa sur nous. Nous avons bientôt remarqué qu'elle était insensible aux choses terrestres. C'était sa première vue du monde planétaire. Après avoir compté à haute voix les lunes de Jupiter, et aussitôt après celles de Saturne, elle fit une belle description des anneaux de cette dernière. Puis elle dit : Les habitants sont des gens grands et majestueux, si dissemblables des habitants de la Terre. Le péché n'est jamais entré ici ". (Extrait de la lettre de Madame Truesdail, du 27 janvier 1891)

Réussite ou échec ? Echec !

Les conditions sur Jupiter et Saturne sont extrêmement inhospitalières à la vie. Jupiter ne possède aucune surface solide comme la terre, la surface de la planète est entièrement composée d'hydrogène liquide, et la pression atmosphérique est des millions de fois plus élevée que sur terre. C'est certainement inhospitalier à tout type de vie que nous connaissions, et là n'avons aucune indication qu'une race de "gens grands et majestueux" y aient jamais existés. Aucune forme de vie d'aucune sorte n'a été identifiée par aucune des nombreuses sondes d'exploration spatiale qui ont visité Jupiter dans les années 1980 et 1990. Ceci est encore un autre mensonge puéril que vit Madame White en vision.

 

Test N°2 – A vous de décider : Passe ou échoue ?

Nous n'avons cité que deux incidents où Madame White vit des mensonges dans ses visions. Bien plus encore pourrait être mentionné, mais ces deux cas suffisent à prouver que ses visions ne venaient pas de Dieu.

TEST N°3 : Ne peuvent voler leurs écrits des autres

La Bible identifie les faux prophètes comme étant ceux qui volent leurs écrits des autres :

J’ai entendu ce que les prophètes disent, prophétisant le mensonge en mon nom, disant : J’ai eu un songe ! J’ai eu un songe ! ... C’est pourquoi, voici dit l’Eternel, j’en veux aux prophètes qui volent mes paroles chacun à son prochain. Jér. 23:25,30

 

Beaucoup a été écrit sur le plagiat intensif de Madame White à partir des écrits d'autres auteurs. Avant la publication de Walter Rea, "The White Lie" parue en 1983, les Adventistes maintenaient que seulement 8% à 10% de l'oeuvre de Madame White avait été copié. L'église SDA employa le Docteur Fred Veltman, intellectuel adventiste, à examiner le livre "Desire of Ages" (Jésus-Christ), et sur le chapitre examiné, il trouva 30% voir davantage. Après beaucoup de dépenses et presque huit ans de recherches, Veltman confirma ce que d'autres études avaient montré, qu'en matière de dépendance littéraire du matériel examiné, le copiage d'une œuvre pouvait aller jusqu'à 90% !.1 Le Docteur Veltman note :

 

Implicitement ou explicitement, Ellen White et d'autres parlant en son nom, ne le reconnaissaient pas, et niaient même toute dépendance littéraire de sa part...

Je dois admettre au départ, que dans mon jugement c'est le plus serieux problème auquel j'ai eu à faire face en relation avec la dépendance littéraire d'Ellen White. Ça frappe au coeur de son honnêteté, de son intégrité, et donc de sa véracité". (Ministry, Déc.1990, p.11,14)

Le Docteur Don Mac Adams, un érudit SDA, déclara en 1980, au meeting de Glendale :

 

"Si chaque paragraphe du livre 'Great Controversy' (Grand Conflit) écrit par Ellen White, était correctement annoté en bas de page, chaque paragraphe devrait alors être annoté"2

 

Passons brièvement en revue l'évidence :

Test N°3 – A vous de décider : Passe ou échoue ?

L'évidence est accablante, elle dérobait ses "écrits inspirés" de son "prochain" Ceci indique qu'elle a échoué au troisième test de prophète. Pour examiner toutes les preuves de plagiat en détail, CLIQUEZ ICI.

TEST n°4 : Ne peuvent contredire la Parole de Dieu

Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d’orgueil, il ne sait rien... Sépare-toi de ces gens-là. 1 Tim. 6:3-5

 

Un examen minutieux des écrits de Madame White montre qu'elle "a enseigné différemment", en contredisant la Bible :

1. Fut-ce Satan qui trompa Adam ?

Ellen White

Sainte Bible

Satan qui est le père du mensonge, séduisit Adam de manière similaire, lui disant ne pas avoir besoin d'obéir à Dieu, qu'il ne mourrair pas s'il transgressait la loi. Evangelism, p.598

Ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui séduite, s’est rendue coupable de transgression. 1 Timothée 2:14

2. Israël fut-il détruit par la gloutonnerie ?

Ellen White

Sainte Bible

Dieu accéda à leur désir, leur donnant de la chair, et les laissant manger jusqu'à ce que leur gloutonnerie produise une plaie. Counsels on Diet and Foods, p.148

La chair était encore entre leurs dents, elle n’était pas encore mâchée, que la colère de l’Éternel s’embrasa contre le peuple, et l’Éternel frappa le peuple d’une très grande plaie. Nombres 11:33

3. Peut-on être certain de notre salut ?

Ellen White

Sainte Bible

Ceux qui acceptent le Sauveur, quelle que soit la sincérité de leur conversion, ne devront jamais être enseignés à dire ou ressentir qu'ils sont sauvés. Christ's Object Lessons, p.155

Je vous ai écrit ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu... 1 Jean 5:13

4. Un péché rend t-il malade ?

Ellen White

Sainte Bible

C'est un péché que d'être malade; car toute maladie est résultat de transgression. Health Reformer, 1 août 1866

Satan se retira de devant la face de l’Eternel, puis il frappa Job [un homme intègre et droit] (Job 2:3) d’un ulcère malin, depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête. Job 2:7

5. Les chrétiens doivent-ils faire des offrandes non autorisées ?

  Source: Cultic Doctrine, p.371

Ellen White

Sainte Bible

Apportez vos libres offrandes, vos offrandes de reconnaissance, et vos offrandes volontaires ; humiliez vos cœurs devant le Seigneur, et Il sera toujours trouvé disposé à recevoir et à pardonner. Review and Herald, 8 juillet 1880

Christ a offert un sacrifice unique pour les péchés, valable pour toujours... Or, lorsque les péchés ont été pardonnés, il n’est plus nécessaire de présenter d'offrande pour le péché. (Héb.10:12,18)

6. Qui parla à Caïn ?

  Source: www.truthorfables.com

Ellen White

Sainte Bible

"L"avertissement divin fut adressé par l'intermédiaire d'un ange messager : 'Si tu fais le bien, ne seras-tu pas accepté?'" (Patriarchs and Prophets, p.74).

"Alors l’Eternel dit à Caïn : 'Pourquoi es-tu irrité, et pourquoi ton visage est-il abattu ? Si tu agis bien, ne le relèveras-tu pas?' ... Puis, Caïn s’éloigna de la face de l’Eternel" (Genèse 4:7,16)

7. Jésus est-il Dieu tout-puissant ?

  Source: www.truthorfables.com

Ellen White

Sainte Bible

"L'homme Jésus-Christ n'était pas le Seigneur Dieu Tout puissant" (Lettre 32, 1899, citée dans Seventh-day Adventist Bible Commentary, vol. 5, p.1129).

"Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur ses épaules. Et on l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix" (Esaïe 9:6)

8. Le Visage du Sauveur défiguré ?

Ellen White

Sainte Bible

"Le visage du Sauveur n'était pas défiguré devant Ses ennemis" (Desire of Ages, p.735)

"Tant son visage était défiguré plus qu'aucun homme, tant son aspect différait de celui des fils de l’homme" (Esaïe 52:14)

 

Test N°4 – A vous de décider : Passe ou échoue ?

Bien que les contradictions à la Bible de Madame White soient généralement de nature mineure, elles restent néanmoins des contradictions. Dans certaines des contradictions ci-dessus, elle se contredit elle-même avec d'autres passages de ses écrits, et s'accorde alors avec la Bible. Les huits contradictions ci-dessus sont seulement un petit exemple des nombreuses fois où Madame White contredit la Bible. Outre le fait qu'elle contredit la Bible, Madame White enseigne la doctrine du Jugement Investigatif, qui ne se trouve nulle part dans la Bible. Elle va également au-delà de la Parole de Dieu et pose des exigences qui ne se trouvent pas dans la Bible. A cause de tout ceci, nous devons conclure qu'elle a échoué à ce test du prophète. Pour examiner davantage de preuves, CLIQUEZ ICI.

TEST N°5 : Ils doivent porter de bons fruits

Gardez-vous des faux prophètes... vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Matt. 7:15,16

Bons Fruits : Pour le côté positif, beaucoup de gens ont été bénis par les écrits d'Ellen White. Il y a dans ses écrits beaucoup d'affirmations belles et inspiratrices (bien que certaines de ces déclarations inspirantes aient été écrites en réalité par d'autres auteurs). Certains Adventistes disent avoir été sauvé en lisant ses écrits. Certains Adventistes soutiennent aussi que les témoignages d'Ellen White les ont aidés à triompher du péché, et à mener une meilleure vie.

Mauvais Fruits: De l'autre côté, nombreuses sont les déclarations, particulièrement dans les Témoignages, où Madame White manifeste une nature dure, critique, légaliste, de jugement. Malheureusement, certaines personnes ont soutenu qu'ils sont devenus durs, critiques, jugeurs et légaliste, après avoir lu ses écrits. Certains disent que ses écrits ont empêché l'église de progresser vers de nouvelles vérités à découvrir. Ils disent que ses écrits ont enfermé, vérouillé l'église à l'intérieur d'interprétations prophétiques qui n'ont plus sens dans le monde d'aujourd'hui.

Test N°5 – A vous de décider : Passe ou échoue ?

Ce test est subjectif, chaque personne décidera pour elle-même pour savoir si oui ou non les fruits de Madame White ont été bons ou mauvais dans sa propre expérience personnelle.

TEST N°6 : Les Prophètes doivent reconnaître les écrits de l'apôtre Paul comme des commandements

Si quelqu’un croit être prophète ou inspiré par l’Esprit, qu’il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. 1Cor.14:37

Madame White suivait-elle les commandements de Paul ? Les temps ont changé depuis l'époque où vivait Paul, et les femmes ont acquis un nouveau statut dans le monde, toutefois si vous voulez interpréter littéralement ce qu'a dit Paul, sans faire quelconque spécial amendement pour la culture en vigueur au premier siècle, alors de manière flagrante, Madame White transgressait les commandements de Paul. Juste trois versets avant, Paul donne son commandement concernant la manière dont les femmes doivent se comporter dans l'église :

Que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d’y parler... car il est inconvenant pour une femme de parler dans une assemblée. 1Cor.14:34,35

Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre autorité sur l’homme, elle doit demeurer dans le silence. 1Tim.2:11,12

Test N°6 – A vous de décider : Passe ou échoue ?

Madame White se trouvait souvent au pupitre dans les églises, donnant sermons, lectures, et enseignant les gens : c'était en contradiction directe avec les "commandements" de l'apôtre Paul.

Pourquoi Tester les prophètes ?

  La Bible nous commande de tester les prophètes :

Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits pour savoir s’ils viennent de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. 1 Jean 4:1

 

Il est important pour nous de tester, d'éprouver les prophètes, parce que beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. Jésus aussi nous avertit des faux prophètes dans les derniers jours :

 

Car il s’élèvera… de faux prophètes... au point de séduire s’il était possible, même les élus. Matt.24:24

 

Jésus dit qu'il viendra de faux prophètes, paraissant tant ressembler aux vrais prophètes que même les élus seront en danger d'être trompés par eux ! Il est donc important d'un point de vue critique, que nous éprouvions les prophètes, afin de prouver si oui ou non ils sont de Dieu.

Heureusement la Bible nous aide à déterminer qui est vrai prophète et qui est faux prophète, en nous donnant six tests spécifiques qui peuvent facilement s'appliquer à quiconque est appelé prophète, afin de déterminer s'il parle de la part de Dieu. Quand ces tests sont appliqués à Ellen G. White, il devient apparent qu'elle manque cinq des six épreuves conduisant à reconnaître un prophète.


NOTES :

1. Walter T. Rea, Ph.D., "How the Seventh-day Adventist ‘Spirit of Prophecy’ was Born", (Comment est né l'Esprit de Prophétie des Adventistes du 7e J) p. 1.

2. Ibid.

BACKHOME